Voyages

Inde – 2 semaines dans le Kerala en famille

29 mars 2019
backwaters kerala

Ceux qui me suivent sur Instagram ont pu voir que nous avions fait un voyage tout à fait exotique en février dernier avec notre petit Hugues. Nous avions envie de soleil et de chaleur, de mettre de côté manteaux, pulls et écharpes pour quelques jours, de dépaysement et de nouvelles expériences, et avec l’Inde nous n’avons pas été déçu!

Voici donc un premier article avec des informations pratiques pour ceux qui envisagent un voyage dans le Kerala.

Cap sur le Kerala

Pour des raisons d’affinités et de temps, nous avons choisi de nous concentrer uniquement sur le Kerala, un état situé dans le sud-sud-ouest de l’Inde.

En préparant ce voyage, nous avons pu constater à quel point l’Inde était un pays immense! Ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle le sous-continent indien. Mais nous ne regrettons pas notre choix, même si j’aurai adoré voir le Taj-Mahal, car le Kerala nous a donné un aperçu de la richesse culturelle du pays, de son identité très forte et permis de faire un voyage intense et complètement dépaysant, dans un environnement très safe. On a vu la mer, la montagne, des réserves naturelles avec des animaux sauvages, fait du bateau sur des petits canaux, visité des temples, profité de la plage, voyagé en rickshaw (tuk-tuk), goûté à de nombreux plats pour la première fois, visité des plantations d’épices… Le tout pour 3 fois rien.

Et ce qui nous a vraiment marqué c’est l’authenticité de ce pays, aspect à la fois fascinant et très déroutant, surtout pour des novices de l’Inde comme nous. Malgré le caractère très touristique de l’état du Kerala, nous n’avons pas croisé énormément de touristes et étions souvent les seuls occidentaux. Il me semble que les touristes du Kerala étaient surtout indiens car peut-être que les touristes étrangers visitent plutôt l’Inde du Nord (Delhi, Rajasthan).

Une version soft de l’Inde

Ça pouvait paraître fou comme idée de voyage et on a eu beaucoup de commentaires du genre « vous emmenez Hugues avec vous en Inde? oh quel courage!! » ou d’autres légèrement plus affolés (comme ma mère) « non mais vous êtes fous, faut pas y aller, vous allez tous les 3 être malades là-bas! » haha. Que voulez-vous, quand on aime voyager, faut savoir prendre quelques « risques »! Pour ceux qui se le demandent, non personne n’est tombé malade de tout le voyage et tout s’est bien passé! D’ailleurs le Kerala est considéré comme plutôt propre « pour l’Inde ». La pauvreté y est présente, l’insalubrité et l’absence de gestion des déchets y sont flagrantes, mais beaucoup moins que dans le nord paraît-il. Du coup pour une première fois en Inde, c’est plutôt pas mal. 

Notre itinéraire

En 2 semaines, nous avons visité 5 villes et dormi dans 6 hôtels différents. Nous avons atterri à Cochin, puis nous avons fait les trajets entre les villes en taxi, réservés sur place au fur et à mesure. On a visité Fort Cochin, Periyar, Alleppey, Varkala et Trivandrum. A la fin de notre périple, nous avons pris l’avion de Trivandrum pour remonter à Cochin et rentrer en France. Je posterai un article par ville pour vous en parler plus en détail.

Avec le recul, ça faisait beaucoup d’étapes et à la fin on était vraiment fatigués de faire et défaire la valise. Si c’était à refaire on aurait été plus à l’aise en faisant 4 villes au lieu de 5.

Voici une carte de notre itinéraire pour vous donner une idée des villes visitées.

itinéraire 2 semaines dans le kerala

Santé

Un passage chez le médecin est indispensable avant le départ pour vérifier que vous êtes à jour dans vos vaccins, et si besoin faire les vaccins conseillés pour le Kerala (Hépatite A principalement, à faire à partir de 1 an). Dans d’autres états il peut, par exemple, être recommandé d’être vacciné contre le paludisme. Voir ici pour les conseils de l’institut Pasteur. Pensez aussi à demander une ordonnance avec tous les médicaments à glisser dans votre trousse à pharmacie. Bizarrement nous n’avons pas été piqué par les moustiques, sauf une fois quand on a diné à l’extérieur au restaurant (là ils se sont bien acharnés sur moi!!).

Sur place, il y a quelques règles de précaution à respecter comme bien se laver les mains avant de manger, ne jamais boire l’eau du robinet, toujours demander de l’eau en bouteille au restaurant et vérifier qu’elle n’a pas été ouverte avant (une fois ça nous est arrivé de voir une bouteille pas toute neuve arriver donc on ne l’a pas bue. Le restaurant servait sûrement de l’eau du robinet reconditionnée lol). Souvent dans les hôtels, une bouteille d’eau par personne était offerte. Nous avions emmené des pastilles Micropur au cas où mais nous n’en avons pas eu besoin. Il y a des petites épiceries absolument partout donc on a préféré boire de l’eau en bouteille plutôt que de galérer à décontaminer de l’eau du robinet et boire de l’eau chimique pendant 2 semaines…

Il faut savoir que les Indiens mangent avec les mains (la main droite plus précisément) et que donc on trouve toujours dans les restaurants un robinet avec du savon. Parcontre le papier toilettes, ils ne connaissent pas donc à vous de prendre vos précautions (sauf à l’hôtel)!!

Météo

La meilleure période pour visiter le Kerala va de Décembre à Mars. C’est l’hiver indien, où le temps est chaud et sec. A partir d’Avril vient la saison des moussons avec beaucoup de pluie et d’humidité.

Lorsqu’on y était en février, il faisait une chaleur assommante en journée (entre 30 et 35°C), ce qui pouvait rendre les visites assez fatigantes, surtout pour les enfants. Chapeau, crème solaire et bouteille d’eau sont indispensables. On retournait souvent à l’hôtel dans l’après-midi pour faire la sieste au frais. Il faut en tenir compte dans le programme car contrairement à d’autres destinations, il est difficile de rester dehors du matin au soir et enchainer les visites. #slowliving

hugues periyar kerala

Formalités

Les Français doivent demander un visa pour entrer en Inde. Il n’est pas forcément long à obtenir mais la procédure est fastidieuse (chiante). Avant même de mettre un pied dans le pays, vous allez pouvoir découvrir son côté, comment dire, bureaucratique très pénible (oui pire qu’en France). La procédure se fait en ligne et le visa coûte 80 euros par personne (somme non négligeable à prévoir dans son budget), même pour les enfants. Je conseillerai de le faire 1 mois avant le départ pour éviter toute mauvaise surprise. Plus d’informations ici.

Ensuite il faut absolument imprimer la confirmation de e-visa pour la présenter à l’aéroport au départ en France ET à l’arrivée en Inde où devrez passer un bon quart d’heure à l’immigration pour vous enregistrer sur le territoire. On n’avait pas imprimé le bon document (celui où c’est écrit « approved ») et heureusement qu’on avait pu le faire au comptoir d’Emirates avant d’embarquer à Roissy.

Vol

On a réservé nos vols avec Emirates 1 mois et demi avant de partir et on a payé environ 1500 euros pour 3. Je recommande sans souci cette compagnie pour la qualité du service et le confort à bord. Après un vol d’environ 7h, nous avons fait une courte escale à Dubai avant de repartir pour 4h de vol vers Cochin. Nous n’avons pas beaucoup dormi car entre les différents repas et tous les films à voir, le temps est passé plutôt vite.

Je vous raconte pas l’excitation de Hugues à l’idée de prendre l’avion même si pour lui c’était déjà la 3e fois! La compagnie distribue des petits kits de jeu adaptés à l’âge de l’enfant et nous avions emmené quelques livres. Il a aussi fait une grosse sieste, et regardé un film (même si l’écran était encore un peu haut pour lui). Bref pour un premier vol long courrier avec un jeune enfant, je trouve qu’on s’en est bien sorti.

Dans le prochain article, je vous parlerai de notre 1ère étape : Fort Cochin et nos 1ères galères! N’hésitez pas si vous avez des questions, je serai ravie de pouvoir vous renseigner.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply